Les élèves de 5e1 ont rencontré Claire Mazard dans le cadre du Prix des Incorruptibles

par Mme FEVRE

Notre rencontre avec Claire Mazard : Présentation par Nicolas D.

Le jeudi 28 mars la classe de 5ème 1 a rencontré Claire Mazard auteur de nombreux ouvrages littéraires dont « Les compagnons de la lune rouge » nominé aux incorruptibles.
« Nous avons appris à mieux la connaître. Elle nous a raconté qu’elle développe un lien très fort avec ces livres, Mme Mazard n’écrit pas simplement ces livres elle les vit et les ressent. Elle nous a parlé des compagnons de la lune rouge. Pratiquement tous ses personnages ont la même personnalité que les personnes dans son entourage. Ce livre fût pour elle une thérapie pour passer une période difficile. Pour écrire ce livre Mme Mazard a commencé par des recherches à la bibliothèque et sur internet. Ainsi de nombreuses parties du livre sont réelles. Puis elle a utilisé trois cahiers de brouillons. Pour écrire ces livres le déroulement de l’histoire doit être tout tracé. Par habitude elle commence par la fin car le début et la partie la plus compliquée. Elle a été soutenue par sa voisine qui l’aide à écrire ses livres en se parlant de tout et de n’importe quoi. Les personnes qui l’ont mis dans la voie de l’écriture sont sa maîtresse d’école et son grand-père qui écrivit des poèmes.
En lui demandant des renseignements sur son enfance nous avons appris qu’elle a vécue au sud de la France, deux livres qu’elle a écrit parle de son enfance. Elle n’avait que 12 ans, donc en 6ème quand elle a pris plaisir à écrire des rédactions. Elle nous a cité quelque un des 48 livres qu’elle a écrit dont 45 ont été publiés.
Elle conseille également aux adultes de se replongés de temps à autre dans la littérature jeunesse. Ce qui lui plait au métier d’écrivain est le fait de pouvoir écrire autant qu’elle veut sans limites. Elle nous a dit qu’il n’y pas vraiment de secret de réussite il faut écrire ce que l’on a dans le cœur ».

Voici un aperçu des questions qui lui ont été posées :

Combien de temps avez-vous pris pour écrire « Les Compagnons de la Lune Rouge » ?
Elle a d’abord fait une réflexion de plusieurs mois, puis une recherche d’à peu près deux mois. Elle a ensuite noté dans des cahiers de brouillon ce qu’elle voulait écrire. Elle le réécrit plusieurs fois. Elle a réécrit plusieurs fois le début. Pendant l’écriture de son livre, elle a vécu dedans. Elle se sentait en plein milieu de l’histoire.
(Casey H.)

Etait-ce votre rêve d’écrire des livres ?
Au début je voulais être peintre mais une professeure de 6ème m’a appris l’orthographe et j’ai commencé à adorer écrire.
(Victor R.)

Dans quel ordre écrivez-vous ?
Pendant des mois il y a eu une recherche sur ce sujet. J’ai utilisé des livres comme source mais après un ou deux mois j’ai essayé l’internet et c’était fantastique, j’ai trouvé des informations que je ne pensais pas trouver. J’écris sur un brouillon les idées que j’ai et les points les plus importants. Je commence toujours par écrire la phrase finale et après je m’attaque au début.
(Valentina RP)

Où avez-vous trouvé votre inspiration ?
Mon inspiration vient d’une histoire que m’est arrivée, un jour près de chez moi, il y a une voisine qui est arrivé et qui voulait tout changer ; j’ai été la seule qui me rendait compte qu’elle voulait faire n’importe quoi. Donc je me suis battue contre ses projets. Pour fuir la vie horrible que me donnait cette voisine j’ai écrit un livre où elle était présente, c’était le méchant Mygale qui veut tuer Faustine et qui meurt à la fin.
(Marie Alice R)

Écrivez-vous en ce moment ?
Oui, j’écris sur le Free Fight et sur les dangers de l’internet, un petit garçon qui est harcelé par internet. Le livre n’a pas encore de titre, car je le choisis à la fin.
(Amélie G)

Les bijoux volés de l’impératrice existent-ils vraiment ?
Les bijoux de l’impératrice existent vraiment et ont été volés au musée de Fontainebleau ; elle a juste imaginé que c’était Faustine qui les avait volés.
(Margaux G)

Comment avez-vous choisi le prénom Faustine ?
Au début, j’ai trouvé ce prénom dans une liste de nom de l’époque. Il me plaisait bien. De plus, le prénom Faustine ressemblait à une de mes très bonnes amies de 6° que j’ai retrouvé juste avant d’écrire mon livre, donc j’ai choisis ce prénom. Après avoir choisi le prénom, je me suis approprier le personnage ; je l’ai fait me ressembler.
(Pierre Malo V)

Qui vous a mis sur le chemin de l’écriture ?
C’est mon grand-père qui écrivait des poèmes ; mais il ne les éditait pas.
(Deva HL)

Aimiez-vous les rédactions à notre âge ?
« Pour les rédactions c’était l’horreur ! Je me rappelle du sujet d’une fois. Il fallait écrire ce que les personnes de mon entourage aiment. Et puis pour moi, c’était Maman aime le Fromage et Papa les cerises ! »En CM2,ça a été le déclic pour elle .Tout d’un coup, son inspiration, sa fantaisie apparurent.
(Amélie S)

Connaissez-vous les autres auteurs avec lesquels vous êtes en compétition ?
Claire Mazard est très heureuse que son roman soit sélectionné pour les prix des incorruptibles, mais ce n’est pas elle qui l’a décidé e. Elle connait Guigy Menez l’écrivain d’« Harcèlement » mais en dehors de lui elle ne connait aucun auteur avec laquelle elle est en compétition.
(Cassiopeia VDB)

Quelle a été votre partie préférée à écrire dans ce livre ?
Aucun, car elle a tout aimé, mais elle a aimé surtout la fin.
(Gen S)

Est-ce que vous avez des livres qui ont été traduits dans une autre langue ?
Oui, en lituanien, en espagnol, en italien et en grec.
(Théo C)

Avez-vous dédié un de vos livres à une personne que vous appréciez ?
Jʼai dédié un de mes livres à un de mes professeurs. Celui qui m’a appris le goût des livres et des mots.
(Ines V)

Etiez-vous bonne en orthographe ?
Je n’étais pas du tout bonne quand j’étais petite, mais en fin de 6ème, je ne faisais plus une seule faute.
(Hadrien T)

Etes-vous traductrice ?
Non quand j’étais au l’école j’étais terrible en langues et spécialement en anglais. Par contre j’adore le Français et je trouve que c’est une langue très riche et il y a beaucoup des mots pour dire quelque chose.
(Emma M)

Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans le métier d’écrivain ?
« Dans mon métier d’écrivain j’ai plein d’aspects qui me passionne par exemple :
Le bonheur d’avoir écrit un livre
Transmettre une émotion au public
La traduction dans les pays étrangers
Pas de limite dans notre imagination
Franchement ce métier est plus que FANTASTIQUE !! »
(Isabel C)

Quand vous écrivez, cherchez-vous à faire passer un message ?
En fait, aucun livre n’a de message, c’est juste nous qui les cherchons. Alors non, je n’ai pas de message, j’ai juste aimé écrire : ça me fait tout oublier.
(Hadrien T)

Pouvez-vous nous raconter votre enfance ?
J’ai écrit plusieurs livres qui ont raconté mon enfance. Elle est à la fois heureuse et malheureuse. Je vivais dans le sud de la France.
(Guilhem S)

Pourquoi est-ce que Faustine vole avec Faust ?
Faust est le petit écureuil de Faustine. J’ai choisi ce surnom car je trouvais que c’était un petit et mignon diminutif de Faustine qui les rendrait encore plus complice.
Pour faire un vrai chef-d’œuvre, je voulais qu’elle ait un petit complice qui l’aide dans ses vols.
(Pierre Malo V)

Quel est votre écrivain préféré ?
Mon idole, en effet, est Boris Vian qui était a la fois inventeur, écrivain et musicien. Malheureusement il mourut très jeune à 40 ans. Mon livre préféré écrit par Vian est évidemment ‘’L’écume des jours‘’.
(Isabel C)

Avez-vous un stylo porte-bonheur ?
Oui, j’ai un stylo Mont Blanc, il a une mine bien grasse qui s’enfonce bien dans le papier, surtout dans du papier recyclé.
(Amélie G)